Au risque d’en décevoir plus d’un, le marketing n’est pas qu’une affaire de chiffres, données, études, graphiques et tutti quanti. Mais plutôt une belle histoire d’« amour » entre client et marque. Et ce n’est que lorsque vous aurez ancré cette idée dans votre stratégie et vos canaux de communication, que vous pourrez alors parler chiffres.
Oui, le marketing émotionnel est à prendre au sérieux si vous voulez marquer des points auprès de votre cible. Pour faire simple, retenez un chiffre (pour les plus rationnels d’entre vous) : les émotions engendrées par une marque ou un produit représenteraient 70% des actes d’achat.

Que ce soit dans nos choix ou notre comportement, ce sont nos émotions, qui animent nos décisions et de ce fait impulsent nos actes d’achats.

Même si cette approche parait logique, elle est encore peu connue des marques. Et pourtant, elle est plus que nécessaire. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que notre monde change et que c'est cette génération Y, l’Obélix des temps modernes tombée dans la technologie étant petite, impatiente, frivole, informée, blasée, avertie, exigeante, engagée, rebelle, influente, créative, individuelle, émotionnelle, curieuse, actrice, connectée…que vous devez séduire et apprivoiser. Et quoi de mieux que l’essence même de l’humain : les émotions !

 Faire un bon marketing émotionnel, mais comment ?

 Tout d’abord, accordez vos violons. Votre stratégie marketing doit être la même sur tous vos canaux de communication. Il faut de la cohérence.
Une fois votre cible bien définie, choisissez le ton sur lequel vous souhaitez lui parler et de ce fait l’émotion que vous souhaitez susciter en elle. Qu’on soit clair, une seule suffit.

En somme, les 4P (produit, place, prix, promotion) ne peuvent plus se la jouer solo.
Pour tirer son épingle du jeu, misez sur les 4E :

Emotion : Choisissez bien le message que vous souhaitez faire passer, regardez un peu plus loin que le bout de votre nez, arrêtez de vous focaliser sur le produit et intéressez-vous au plus important, l’acheteur. Parlez-lui bénéfices, valeurs, image. Et vous serez en mesure de mieux répondre à ses besoins et désirs.
Et quoi de mieux que le storytelling pour donner âme à votre marque et créer la préférence.
Qui n’a jamais aimé les histoires ? Il suffit juste d’avoir la bonne technique et les bons supports. Pour la technique je vous propose de regarder cette vidéo. En ce qui concerne les supports, les réseaux sociaux seront votre meilleur atout. Un puissant moyen de vous faire connaitre et parler de vous. Et ainsi fédérer une communauté autour de votre marque.

 Dans son Tedtalk sur Apple et sa stratégie marketing, Simon Sinek le dit :

Les gens n’achètent pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites.

Il le démontre avec le golden circle qui se compose de 3 étapes : Quoi, comment et pourquoi. La plupart des entreprises ont tendance à dire ce qu’elles font, comment elles le font et enfin pourquoi elles le font. Tandis qu’Apple « think different » en inversant le processus.

Expérience : Si vous voulez créer cette relation entre votre marque et votre cible et de ce fait, la fidéliser, l’expérience client est cruciale dans votre stratégie. Et avantage à ne surtout pas négliger, si le client est satisfait de votre produit, il en parlera autour de lui et deviendra un réel atout pour votre marque. Alors chouchoutez-le. 
Il y a en tout, 4 différentes expériences client. L’expérience dite éducatrice avec laquelle le consommateur apprend. L’expérience divertissante qui comme son nom l'indique, a pour but de distraire. L’expérience esthétique, pour l’émerveiller et enfin l’expérience d’évasion pour faire vivre l’expérience au client. Alors à vous de choisir, parmi ces possibilités, laquelle reflètera le mieux les valeurs et l’image de votre entreprise.

A l’image de la SNCF, qui, pour promouvoir ses services, a créé une machine à voyager.

Exclusivité : UNIQUE ! Oui, le consommateur d’aujourd’hui veut qu’on ait d’yeux que pour lui. Alors adaptez votre discours et faites-le se sentir unique ! Parfois il suffit de pas grand-chose. Personnalisation du message, de l’offre ou encore du produit comme l’a brillamment fait Coca-cola. Idée qui parait assez banale : son nom sur une bouteille. Et pourtant une opération qui a remporté un franc succès. 

Que celui qui n’a jamais cherché son prénom jette la première pierre.

Engagement : Vous ne vous adressez pas à de simples consommateurs mais à des consom’acteurs. Laissez-les construire avec vous, votre marque. Permettant une communication directe avec votre marque qui ne pourra que renforcer votre relation client. Cet engagement peut être représenté de plusieurs façon, comme par exemple des études, des sondages, des commentaires, des idées...

Lego fait appel à la créativité de ses clients pour trouver de nouvelles idées.

La recette magique pour faire un bon marketing n’existe pas. En revanche, comme en cuisine, si vous avez les bons ingrédients, il est possible de faire des merveillesPuissant facteur d’influence, le marketing émotionnel, à mon sens, parait être une bonne base. Il vous suffit ensuite, de l’agrémenter avec les bonnes techniques. Comme par exemple le marketing Nudge aussi appelé marketing incitatif qui vous permettra de faire changer les mentalités et impulser un nouveau souffle. Tout en laissant au consommateur la possibilité de faire ses propres choix.

Technique qui mérite son article et dont je vous parlerai la prochaine fois.