Blog Bynder - Toute l'actualité du DAM

This Interface sUX ! Les challenges de l'User Experience.

Written by Chris Hall | 11 février 2015

Une “UX” (interface utilisateur, expérience utilisateur) nouvelle ou améliorée, semble être une priorité élévée dans l’esprit collectif de nos jours. J’ai pu examiner plusieurs rapports d’analystes, blogs et certains plans de développement en cours qui montraient que l’UX était au centre de toutes les attentions, et parmi les points importants, sur lesquels il fallait désormais se concentrer. (Voir l’article de CMS Wire à ce sujet). 

Le consensus semble vous permettre de choisir de vous focaliser un jour sur l’UX et facilement l’améliorer quand vous le souhaitez. En outre, la convivialité semble être soudainement devenue une caractéristique vendeur, perçue comme une valeur ajoutée à leur produit.

La réalité est que si vous et vos développeurs voyez l’UX comme une caractéristique, vous n’allez jamais arriver à gagner ce challenge, car vous serez constamment en train de courir derrière.  

Cette tendance à ajouter l’UX à la dernière étape du processus de développement est comparable à celle de devenir une entreprise plus cool et plus fun quand on se rend compte que son modèle n’est plus attractif pour de nouveaux talents. Cela doit faire partie des qualités intrinsèques de l’entreprise et non pas devenir une particularité improvisée au vu des derniers résultats.  Pour combattre cette tendance, certaines entreprises essayent de réinventer la culture de l’ouverture, du fun et de l’innovation prédimoninante chez les starts-up en copiant simplement le modèle de ces dernières dans leurs caractéristiques: ajouter des côtés fun, le déjeuner gratuit, une table de billard, des posters bizarres, venir en chausson, dress code assez sobre. Le tour est joué, n’est-ce pas? 

FAUX! Vous ne pouvez pas simplement “ajouter” une culture d’entreprise comme objectif stratégique. Vous avez besoin d’être cool pour être cool. Vous ne pouvez pas simplement l’”ajouter“ à votre liste de meilleures pratiques. C’est exactement la même chose pour une bonne UX. Une bonne interface doit être à la base du processus de développement, non pas une reflexion d’après coup. 
Lire des articles à propos d’entreprises qui viennent de réaliser l’importance d’une bonne UX me fait toujours me demander ce à quoi ils pensaient lorsqu'ils ont créé la version 1.0. C’est bien trop tard! S’acharner sur un design sans remettre en cause tout le modèle et le côté fonctionnel de ce design rend les choses bien pires. C’est exactement la même chose pour l’augmentation/la réduction d’une taille de police, ou l'ajout de quelques images colorées en arrière plan. C’est juste du maquillage, une façon de mettre du rouge à lèvres sur un cochon.

La vérité: il n’y a pas de raccourci pour aborder le côté “fonctionnel” d’une solution. Pour avoir la meilleure expérience utilisateur possible, il vous faut être prêt à reconstruire totalement votre application. Quelque chose que les non-croyants en UX  pourraient juger comme une perte de temps, sans même se donner la peine de passer des mois sur le développement d’une nouvelle interface.

Donc une bonne UX n’est pas une simple question de design, c’est tout le développement qui est en question. “Attends, quoi?” (je lis sur vos lèvres). Plus vous passez de temps à configurer votre UX, plus le challenge deviendra important d’un point de vue technique, pour que cette UX fonctionne. Nous parlons de jours entiers passés devant javascript pour faire en sorte que le défilement d’images vers le bas ne prenne pas des années, et qu’il soit fluide. Nous parlons également de jours entiers passés à réécrire l’API juste pour réduire d’un clic l’accès à une page du Workflow. Nous parlons de l’optimisation de votre UX pour différents navigateurs internet et écrans de toute taille - ce qui demande des heures de test, croyez-moi.

L’UX est vraiment un challenge technique, et non une idée subsidiaire qui pourrait rendre le look de la solution un peu plus classe. Développer une fonction UX intuitive et moderne est aussi importante et difficile que toutes les autres spécificités du développement d’un logiciel. Cela signifie qu’une bonne UX coûte très, très cher. Quiconque a déjà réalisé du design de solution conviendra qu’un nombre de tests et révisions incalculables sont à prévoir avant d’avoir la dernière version. Même après avoir réalisé la partie développement, vous pourriez penser qu’elle peut encore être améliorée, même si tout a l’air de bien fonctionner - en effet, on peut toujours faire mieux.

Comme un beau design, une UX simple à utiliser n’est pas quelque chose que vous implémentez simplement du jour au lendemain. En fin de compte, vous pouvez dépenser une fortune et arriver à une UX que personne ne voudra utiliser. En outre, créer une bonne UX demande beaucoup de sacrifices: un engagement complet de la part des employés, une vraie compréhension de ce qu’est une bonne interface et beaucoup d’efforts supplémentaires, même pour la plus petite des améliorations.

C’est pour ces raisons que j’ai décidé d’engager exclusivement des designers qui savent comment développer (et renvoyer ceux qui ne savaient pas). J’ai besoin que mes designers comprennent tous les aspects techniques derrière le design, de toutes les perspectives, et ils doivent être capables de le prouver, car la moitié de l’équipe de développement travaille constamment sur l’amélioration de l’UX. Nous avons passé énormément de temps à travailler sur certaines améliorations, sans ajouter une seule nouvelle fonction.

Si vous souhaitez vous lancer dans la conquête de l’UX, je vous conseillerais de réfléchir à ce à quoi vous vous engagez si vous voulez que ce soit fait correctement. Toute votre équipe de développement doit le comprendre - “le” étant l’importance d’une bonne UX - sinon ce ne sera qu’une perte de temps et d’argent.

Jetez un oeil sur Bynder et voyez ce que je veux dire par « User Experience »